Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature

fne  j adhere je donne

L'accord de Paris en bref

 a

Oui, les 195 pays ont signé un texte consensuel car minimaliste. Oui, il affiche l’objectif de limiter la hausse à « bien moins de 2 °C d’ici 2100 » (nous avons déjà consommé 0,85 °C). Sauf qu’aucun objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) n’a été fixé, et les moyens sont laissés au bon vouloir des pays.

Les contributions volontaires sont insuffisantes (+ 3 à + 3,7 °C selon les sources) et il est prévu qu’elles soient revues à la hausse tous les cinq ans. Le fonds vert (1) tout comme la tarification du carbone ont été placés en annexe. Quant au transport international, aérien et maritime, il a été supprimé de l’accord : pourtant, d’ici à 2050, il pourrait représenter 8 % des émissions mondiales de GES. Cet accord reste à ratifier par au moins 55 pays représentant 55 % des émissions mondiales de GES pour entrer théoriquement en vigueur en 2020.

Cet accord entrera en vigueur après sa ratification par 55 pays couvrant 55 % des émissions de gaz à effet de serre, selon les mêmes modalités que le protocole de Kyoto.Rappelons que celui-ci est entré en vigueur en 2005, soit huit ans après sa signature.

(1) : 1 : Financement par les pays riches et émergents des projets d’atténuation et d’adaptation dans les pays les plus vulnérables.

 

L'accord de Paris en détail

 

cop21

   Suivre sur Facebook Suivre sur Twitter Suivre sur Google Suivre par RSS